Acheter un mala : bon à savoir

Acheter un mala : bon à savoir

pexels-life-of-pix-7640

Vous êtes attiré par un mala en collier ou bracelet, mais vous ne savez pas comment vous en utiliser? Le mala a une place importante dans la pratique de la religion bouddhiste ou hindouiste. C’est une sorte d’ancien chapelet qui aide à la récitation des 100 textes sacrés des mantras. Les pratiquants du yoga les emploient aussi pour améliorer leur performance. Voici ce qu’il y a à savoir avant d’acheter un mala.

D’où vient le mala ?

L’Inde est le pays où le mala a vu le jour, il y a 3000ans avant l’ère actuelle. En effet, le mot mala est un mot sanskrit qui, dans son sens littéral, désigne une guirlande de prières. Il sert donc à la récitation des mantras écrits également en sanskrit dans le culte bouddhiste et aussi les rites hindouistes. 

Le Tibet est son deuxième berceau, car son équivalent y existe aussi en colonne qui représente la continuité et l’univers. En terme simple, c’est un accessoire de méditation et de prières pour les fidèles du Bouddhisme, du yoga et enfin de la religion hindoue.

Un collier aux 108 perles

Les 108 perles du mala correspondent aux 108 textes sacrés à réciter pendant les séances de  méditation Japa. En effet, le fidèle est tenu de se souvenir d’une centaine des prières à prononcer. Le mala va donc les aider à se repérer dans leurs prières. Cet objet cultuel possède quatre perles plus grosses en volume pour leur faciliter davantage la vie.

Le chiffre 108 a lui-même plusieurs significations spirituelles en Bouddhisme et en Hindouisme. Il correspond au nombre de lignes d’énergies qui tissent le Chakra du cœur, par exemple. Ces deux religions accordent une importance majeure au Chakra du cœur, ce centre où se joignent le physique et le spirituel de l’homme.

Un accessoire utile pour les adeptes du yoga et des religions asiatiques

Le mala se prête à beaucoup d’usages. Pour les pratiquants du yoga, le mala peut servir de récepteur d’énergie. Il peut également être employé comme un moyen de fixation lors des séances de yoga. Pour les fidèles des religions d’origine asiatique, il sert de compteur. 

Comme on vous a renseigné auparavant, le fidèle est tenu de réciter des textes sacrés en sanskrit. Le mala est donc l’accessoire conçu pour leur guider dans leurs cultes. Toutefois, vous pouvez toujours acheter un mala pour sa beauté esthétique sans pratiquer le yoga.

Le mala se recharge d’énergie

Selon la croyance populaire en Chine, cet accessoire de méditation peut se recharger d’énergie positive et éliminer des énergies négatives. En effet, on croit que ces énergies positives vont se renouveler en présence du rayon solaire ou lunaire. Les perles du mal en bois peuvent se recharger de parfum si elles sont exposées à la fumée d’encens.

Il est possible également de le purifier d’éventuelles énergies négatives en créant des vibrations en récitant des mantras et en utilisant des bols chantants. Il faut aussi le polir en l’égrainant tous les jours. Il est recommandé de ne pas se baigner ou prendre une douche avec son mala en bois, car les perles vont se gonfler d’eau, ce qui va les abîmer.

Emma
Emma

Coucou, moi c'est Emma, je suis actuellement professeur de yoga sur Paris. Cela fait maintenant 2 ans que je suis devenu végétarienne dans le but de prendre soin de ma santé. Ca n'a pas été facile, c'est pour cette raison que j'ai décidé de faire un blog afin de vous aider a prendre soin de vous. Je suis également une grande passionné de photographie et j'aime partager des petites astuces a ce sujet. Vous l'aurez donc compris, sur ce blog vous trouverez des infos sur les petites chose a faire au quotidien pour être et rester en bonne santé mais aussi toutes mes petites astuces bien être (un esprit saint, dans un corp saint). J'espère que vous vous sentirez bien sur mon blog. Si vous avez des suggestion, n'hésitez pas a me les partager, en attendant de vous lire je vous souhaite une bonne journée sur epixium.com !

Laisser un commentaire